OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

22 juillet 2021

5 règles d'or pour un crowdfunding réussi

PANAFRICA c'est deux crowdfunding à succès sur Ulule avec plus de 3000 paires de baskets vendues en précommandes...Voici notre retour d'expérience et nos conseils pour bien vous lancer !

De nombreux entrepreneurs nous contactent pour avoir quelques conseils et c’est toujours un plaisir de les aider. Ça nous permet de nous replonger dans cette expérience inoubliable…Si vous voulez approfondir le sujet et bénéficier d’un accompagnement spécifique et sur-mesure, écrivez-nous : contact@panafrica-store.com 

Alors, pourquoi se lancer en financement participatif ?

Dès le départ, le crowdfunding c’est bien plus qu’un financement classique, on vous explique pourquoi.

Contrairement aux apparences, lorsque vous créez votre projet et que vous cherchez à lever des fonds, venir frapper à la porte d’une banque n’est pas souvent la solution la plus simple. C’est difficile d’être pris au sérieux surtout si on est une jeune marque débutante… Et même si la banque accepte de soutenir votre projet, vous passez à côté d’une étape essentielle : créer votre vitrine ouverte au monde et présenter vos produits aux personnes qui vont peu à peu fonder votre communauté.

Ce sont ces deux aspects simultanés : levée de fonds et présentation de votre projet au public, qui font l’intérêt du financement participatif.

Ce 2 en 1 va vous permettre de construire rapidement un socle solide pour gagner du temps et en crédibilité auprès des banques si vous avez besoin de fonds supplémentaires.

C’est avec conviction et enthousiasme que nous vous donnons nos 5 règles d’or pour réaliser une collecte de crowdfunding efficace et fructueuse.

#1 CONCEPT CLAIR : VOTRE IDÉE EST-ELLE LA BONNE ?

Avant de commencer la partie, assurez-vous d’avoir les bonnes cartes en main 😉

·  Le bon produit / service au juste prix

·  Des fournisseurs fiables

·  Une histoire à partager

·  Un plan de communication à 360°

·  Une envie de voir votre projet se réaliser

Astuce ❗️Pour vérifier que vous avez pensé à tout, présentez votre projet à votre grand-mère en 1 minute et voyez si elle a tout compris. Et si vous validez cette étape, bravo ! Vous pouvez passer à la suite …

t

#2 CHOISIR LA BONNE PLATEFORME

Il est important de bien vous renseigner sur la plateforme où vous allez lancer votre collecte de crowdfunding.

ULULE est la première plateforme de financement participatif en Europe. À ce jour, plus de 28 662 projets ont été financés avec succès.

Comme notre communication se faisait en France, ULULE est le site qui nous paraissait le plus pertinent pour la communauté que l’on visait à l’origine.

En revanche, si vous cherchez à développer votre projet à l’international, il existe beaucoup d’autres plateformes sur lesquelles vous pouvez lancer votre campagne, par exemple Kickstarter qui performe aux États-Unis.

La sélection du site sur lequel vous comptez lancer votre projet va donc dépendre de la zone géographique que vous voulez cibler.

PANAFRICA a aussi sélectionné ULULE pour l’ergonomie de sa page. Pour bien mener sa campagne, il est nécessaire d’être à l’aise avec la plateforme : facile d’utilisation, attrayante et adaptée.

Nous avons finalement choisi cette plateforme pour la présence des équipes d’ULULE. Merci d’ailleurs à Anika qui a conseillé tout au long de la campagne.

#3 DONNER ENVIE DE PARTICIPER À VOTRE PROJET

Cela passe par :

1. Votre produit : la star de votre campagne !

Au départ il est indispensable d’avoir des croquis et des prototypes afin d’aider les consommateurs à bien se projeter.

« On avait fait des photos et des vidéos avec mon frère et deux amis dans Paris. C’était encore des prototypes. Je me souviens même quand on avait partagé les photos avec les premières chaussures, ce n’était pas encore les semelles définitives… » raconte Vulfran, cofondateur avec Hugues, de la marque PANAFRICA.

bamako-lifestyle-5-bis

2. Donnez confiance à travers votre communication

Soyez spontané(e) et authentique.

C’est l’aspect humain et vivant du projet qui va marquer. Qui êtes-vous ? Pourquoi avez-vous monté ce projet ?

Notre campagne ULULE était un véritable carnet de bord virtuel :  nous montrions les backstages : ce que l’on faisait, les grandes étapes que l’on franchissait…

C’était important pour nous d’installer dès le début ce climat de confiance où l’on parlait avec la spontanéité du coeur.

Il ne s’agit pas d’élaborer une communication réfléchie, pensée pour faire des ventes, mais aller vers une communication où vous sortez de votre zone de confort : sans timidité dans un esprit de partage.

Notre histoire, l’histoire de deux entrepreneurs qui quittent tout pour monter leur projet, était partagée sur les réseaux sociaux de PANAFRICA. C’est devenu une vraie famille Facebook, nous avons montré notre quotidien, nos difficultés, nos réussites, nos joies quand nous avons reçu les premières commandes…

« On était vraiment comme deux enfants qui étaient fiers de montrer tout ce qu’ils faisaient. »

Vulfran

#4 EN PARLER AU PLUS GRAND NOMBRE

Pour se faire connaître on a d’abord communiqué auprès de notre communauté proche : la famille, les amis.

Réussir à fédérer ce premier cercle est primordial pour ensuite faire connaître sa campagne au plus grand nombre.

Nous avions une base de données avec une centaine de personnes à qui nous avons envoyé plusieurs mails, donnant la date de notre premier voyage à Casablanca, partageant tout notre programme ou encore en envoyant régulièrement des photos des premiers prototypes.

Nos amis, proches et famille se sentaient impliqués et sont donc venus nombreux à notre soirée de lancement, nous permettant d’atteindre très vite notre premier objectif de 200 paires vendues.

Lorsque le premier objectif est atteint très rapidement, cela génère quelque chose de très positif auprès des consommateurs : l’énergie créée par la prise d’ampleur du projet, l’envie d’en parler à son entourage et de soutenir la campagne… Cela va faciliter grandement les choses pour ensuite aller toucher un second cercle : les amis d’amis.

Ces derniers en parleront autour d’eux à leur tour : feront des stories sur Instagram, des posts sur Facebook « Ah d’ailleurs, je connais c’est Vulfran, un pote de Guillaume, il a monté son truc et tout … » et les personnes viendront à vous comme ça, grâce au partage.

Après avoir touché le 2ème cercle, la communication s’étend à un 3ème cercle que l’on appelle le cercle des inconnus.

Vous commencez à toucher un plus large panel de personnes : celles qui voient que le projet a super bien démarré attisant ainsi leur curiosité et les invitant à cliquer sur votre campagne.

Comme par exemple les personnes qui se trouvent sur la plateforme ULULE et qui entendent parler de vous parce que votre campagne se popularise. Celles-ci sont habituées à acheter des produits en pré-commande donc ce n’est pas quelque chose qui leur fait peur !

#5 NE RIEN LÂCHER

  • DANS LES STARTING BLOCS : le premier jour de votre campagne va donner le ton pour la suite. Cette étape est capitale. La première semaine, il faut que votre communication soit à son maximum pour susciter l’intérêt et marquer les esprits : présence sur les réseaux sociaux, presse, soirée, bouche-à-oreilles, concours…Grâce à la dynamique de cette phase de lancement, notre objectif initial de 200 ventes est atteint en 8 heures à peine ! Après 30 jours de campagne ce sont près de 2 000 paires écoulées : un record.
  • DÉPASSER “LE CREUX” : Cette phase est compliquée car vous êtes dans l’entre-deux : ni dans l’euphorie initiale ni dans l’accélération finale de la campagne. Il est souvent inévitable, et c’est là qu’il faut tenir le cap et la distance en maintenant la cadence dans la communication.
  • CRÉER L’URGENCE : les 3 derniers jours : c’est l’explosion. C’est le moment de mettre en avant l’argument du prix. Dans une campagne ULULE, les prix sont plus attractifs, (souvent moins chers que le prix qu’il aura sur le marché) ; mettez donc en avant ce point lorsque vous communiquez. Pour vous donner un exemple, nos baskets étaient vendues à 60 euros pour les premières pré-commandes alors qu’à la fin du crowdfunding elles ont repris leur véritable prix marché, et sont passées à 75 euros.  De cette façon, nous avons vendu en 4 jours 1 000 paires : on avait réussi à toucher le 3ème cercle et faire sauter le compteur.

Vulfran nous raconte : « Vendre 1 000 produits en 4 jours, beaucoup de marques aimeraient le faire. On a beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux, tout était organique. À l’époque on n’avait pas de budget, on ne payait pas de publicité. Ça s’est vraiment fait tout seul. Aujourd’hui il y a quand même beaucoup de labels qui mettent énormément de budget publicitaire et qui réussissent mais nous y sommes allés avec nos petits moyens, c’est-à-dire nos idées, le bouche-à-oreilles, des articles pour des blogs… Et ce qui nous a aidé sur la fin c’est que nous avons été mentionnés dans la newsletter d’ULULE. À l’époque elle était envoyée à 90 000 personnes, ça aide… Je me souviens suite à l’envoi de la newsletter ULULE on avait fait plus de 100 ventes en une journée »

S’il y avait 3 mots à retenir de ces 5 règles d’or, ce serait : optimismeténacité, et détermination. À vous de jouer !

On ne résiste pas à partager avec vous nos campagnes crowdfunding coup de cœur.

  •     1083, une marque de mode urbaine proposant des jeans bios et baskets éco-conçues,
  •     Le deodorant vegan et naturel RESPIRE.

Pour continuer à suivre cette belle aventure collective, n’oubliez de nous suivre sur les réseaux sociaux : FACEBOOK / INSTAGRAM / TWITTER / LINKED INPINTEREST 😉 !

Vous lancez un projet prochainement ? Vous avez besoin d’un accompagnement spécifique ? Nous conseillons de nombreuses entreprises en phase de lancement ! N’hésitez pas à nous écrire un mail pour bénéficier de nos conseils : contact@panafrica-store.com

Newsletter

Envie de recevoir des offres exclusives et les dernières actualités de Panafrica ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Consent*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nos avantages e‑shop