IMG_7897
IMG_7897

21 juillet 2021

Voyages en terres artistiques avec Panafrica

Une paire de PANAFRICA aux pieds, allez à la découverte d’œuvres inspirées par trois villes d’Afrique.

Zanzibar, Bamako, Libreville, Casablanca…

Chaque modèle de PANAFRICA porte le nom d’une grande ville d’Afrique. Nous avons souhaité mettre à l’honneur ces villes qui nous inspirent tant et qui font partie de l’ADN de PANAFRICA.

A travers une courte excursion, nous souhaitons vous faire découvrir trois d’entre elles qui ont inspirés réalisateurs, musiciens et autres artistes d’antan.

En premier lieu, mettons les pieds au Maroc, à Marrakech

En premier lieu, mettons les pieds au Maroc, à Marrakech.

C’est non loin de la ville rouge que la Marrakech est assemblée au sein d’un atelier familial d’artisans. Ses motifs et ses couleurs chaudes rappellent les souks de la Médina, vitrine d’un artisanat local.

La ville rouge est mise en lumière par un classique du cinéma hitchcockien, L’homme qui en savait trop (1962). Mené par James Stewart et Doris Day, Hitchcock nous emporte dans un thriller intense au cœur de la ville,  des ruelles du bazar de Marrakech à la place Jemmaa el-Fna.

maroc

Espionnage, complot et voyage dans le temps sont au programme. En effet à l’époque du tournage, Marrakech ne connaissait pas encore le tourisme de masse. Hitchcock vous plonge dans une ville comme vous ne l’avez (et ne l’aurez) jamais vu.

Vous reconnaissez cet endroit ?

art rupestre 1

Non, nous ne sommes pas à Lascaux. Nous sommes bien dans le Sahara !

Ce grand désert renferme des œuvres majeurs du néolithiques, les peintures et gravures rupestres. Réalisées à même la pierre, elles représentent la faune et la flore ainsi que la vie des humains qui peuplaient la plus grande étendue de terre aride du monde.

Jouant sur des associations audacieuses de couleurs, de textures et d’imprimés, les Sahara reproduisent la complexité d’une terre qui semble monotone mais qui en réalité renferme une diversité de paysage : des grandes dunes de sable en passant par les déserts de pierre jusqu’aux oasis, le Sahara n’en finira jamais de surprendre.

dune de sable

Après avoir traversé le Sahara, nous voici arrivés au Mali, à Tombouctou.

Modèle emblématique de PANAFRICA, c’est dans cette ville que nous avons souhaité terminer notre voyage. La « ville aux 333 saints » renferme de nombreux trésors et vestiges, dont la très célèbre Mosquée Djingareyber. Mais ce n’est pas ses trésors architecturaux que nous souhaitons vous faire découvrir aujourd’hui.

Nous souhaitons mettre à l’honneur l’album « Talking Timbuktu » d’Ali Farka Touré, l’une des plus importantes figures musicales d’Afrique. Son style alliant musique traditionnelle malienne et blues le hisse parmi les plus grands.

220px-Ali_Farka_Toure

La Tombouctou à l’image de cette icone, réunit les techniques traditionnelles du Wax africain et la couleur bleu d’un tissu en coton recyclé. C’est pourquoi elle est l’une des baskets emblématique/phare de PANAFRICA.

Talking Timbuktu figure parmi Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie. Alors sur le chemin du retour, rayez-en au moins un de la liste !

Newsletter

Envie de recevoir des offres exclusives et les dernières actualités de Panafrica ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Consent*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nos avantages e‑shop